Bienvenue sur le site de l'association Go Neptune


! National Go-Neptune 2008 !

Victoire de Michel Leveque et Jean-Louis Mattéi sur Crijosan

Ils remportent également le titre de Champions de France Interséries Habitables Transportables 2008

Résultats National Go-Neptune (pdf) - Résultats Championnat de France

National Go-Neptune et Championnat de France des Habitables Transportables, Annecy, 1-4 mai 2008

Compte-rendu de Frédéric Novak

Une superbe régate organisée dans le cadre du Championnat de France des Habitables Transportables à ANNECY du 1er au 4 Mai.
 
Merci à la FFV, le secteur habitable FFV, la SRVA et toutes les personnes qui ont participé à l'évènement.
 
Superbe victoire de Levèque / Mattei sur Crijosan qui est le seul a gagner 2 manches.

Devillard sur Mira obtient une belle seconde place pour son retour au Neptune avec pourtant des voiles pas très récentes.

Le couple Mollon sur Microbe réussi à se classer 3ème avec une victoire de manche. Après avoir régaté en Fun pendant des années, ils ont acheté Microbe l'année dernière et pour une première grande régate, ils frappent fort ! Microbe a gagné la Micro Cup 81 à Saint Malo aux mains de M. Laurenzatto et revient à la régate.

Di Pede signe également une victoire de manche et aurait été certainement bien mieux classé s'il avait pu courir la 4ème manche.

Mann sur Graouilly a déçu car ses résultats précédents ne laissaient pas présager une 5ème place. Peut être qu'il n'a pas encore bien pris en mains ses nouvelles voiles, mais il est vrai que le niveau de ce National était très très relevé.
 
Les Go Neptune (17 voiliers) était la flotte la plus représentée à ce championnat qui a regroupé 120 voiliers dont 50 classés en groupe A et nous aurions pu être plus nombreux si les 2 Neptunes de Valras avaient pu s'enregistrer avant la clôture des inscriptions. Dans la flotte, 2 Go 5.50 (TAMALOU et Ville de Montereau), ce qui permet de renouveler et augmenter les Go-Neptune. Pour autant les "anciens" Neptunes, qu'ils soient de la série des années 80 ou 90, sont tout aussi performants.

Jeudi 1er Mai :

Journée consacrée aux inscriptions, mise à l'eau et à la jauge HN. Petit à petit, la voix des micros commence à être entendue par les jaugeurs et le certificat de conformité Micro (qui est mis en place progressivement) permet de valider le respect de la jauge Micro et des spécifications de la classe Go Neptune. On peut quand même regretter de perdre une journée potentielle de régate alors que les voiliers pourraient être jaugés dans leur région avant de venir au championnat.

Vendredi 2 Mai :

La matinée complète est à nouveau consacrée à la jauge et aux inscriptions. A 11h00, un briefing est donné par l'organisation. Après présentation, la parole est donnée à Xavier REVIL, sociétaire de la SRVA et sélectionné en Tornado au JO de Pékin. Le présentateur lui pose 2 questions, un première généraliste à  laquelle Xavier répond en 10 secondes et une autre technique sur les conditions de vent du plan d'eau et Xavier fait une réponse de plusieurs minutes ! Il connait son sujet et on lui souhaite bonne chance !
Pour nous, le départ est pour 14h00 et tous les voiliers sont sur l'eau et prêts à en découdre. Après une bonne attente, le départ est donné avec un vent d'ouest, une bouée de dégagement vers l'impérial, une bouée fixe en face du club puis un long bord sous spi vers Sévrier. Le vent est assez soutenu et la remontée au près pour passage de la bouée de dégagement et bouée près du club. Crijosan vire en tête suivi par Microbe, Epsilon, Le Gône, Nana, Mira et Tamalou. Mais à partir de la pointe vers l'usine de captage d'eau (il faut savoir que l'eau potable est captée directement dans le lac d'Annecy et ne reçoit aucun traitement avant distribution dans les villes situées autour du lac !) le vent tombe. Crijosan à pris l'option + de route, dégagé de la côte; il se retrouve encalminé. Les autres plutôt vers la côte en jouant le jeu du "tu lofs, le lof", sont aussi encalminés. Microbe, entre les 2 arrive à tirer sont épingle du jeu et arrive à avancer doucement vers la bouée de Sévrier. C'est quand même magnifique de voir une flotte de près de 120 bateaux arriver sur toi, avec des spis de toutes les couleurs !!!
Le CC réduit le parcours à Sévrier et le classement est le suivant : Microbe, Graouilly, le Gône.

Samedi 3 Mai :

Le premier départ est avancé à 9h00 au lieu de 11h00 afin de bénéficier de la brise du matin. Levés donc à 6h00 afin d’être prêt et sur la zone de course. Mais le vent n’est pas de la partie comme prévu ; nous attendons en tournant sur l’eau jusqu’à 11h30 !

Le vent rentre du fond du lac et le comité peut mouiller une belle ligne de départ. Comme la veille, les départs se font dans l’ordre suivant : A (dont micros régate et croiseurs), R1(dont micro proto), B C et R2/L. Une grosse partie de la flotte choisi de remonter au près par ce petit vent de 6-8 nœuds en tirant des bords le long de la côte de Sevrier tandis qu’une autre partie part à fond tribord amures sur l’autre rive (Veyrier). Arrivée à la bouée de près située en face de Sévrier, ce sont les voiliers venant de la droite du plan d’eau qui arrivent les premiers. Tamalou arrive premier mais veut laisser la bouée à bâbord, Epsilon laisse, lui, la bouée à tribord comme indiqué dans l’avenant, passe ainsi la bouée en première position et hisse le spi pour revenir sur la bouée située en face de l’Impérial, le grand hôtel d’Annecy. Le retour sous spi se fait dans une brise de plus en plus faible et les micros tirent des bords au portant afin de bénéficier du vent apparent. En A, Tamalou gagne la manche suivi de Belle Valentine, qui fait une superbe remontée au vent arrière, Mira qui double sur le fil Epsilon qui arrive 4ème.

Pendant que les derniers bateaux de cette manche arrivent, le vent se lève en venant de l’ouest et le comité s’apprête à mouiller une ligne. Le vent semble établi, mais 3 fois consécutivement, le comité se voit contraint d’annler le départ. La première fois, le vent tourne de 40° à droite à 3’ avant le départ et les 2 autres fois, la ligne est mouillée trop favorable à droite, les micros se pressent au bateau comité et un rappel général est nécessaire. Finalement, les départs des 3 flottes sont lancés pour un parcours côtier constitué d’une bouée de dégagement en face de l’impérial et une bouée de vent arrière en face de Sévrier, puis une grande remontée au près pour revenir à l’impérial. Cette manche est remportée par Crijosan qui remporte ainsi sa première manche.

La course en Neptune est très serrée puisque 3 Neptunes ont remporté chacun une manche ; mais une 4ème manche permettrait d’enlever la plus mauvaise ; ce qui pourrait redistribuer le classement. La 4ème manche de la journée est lancée suivant le même parcours mais les R1/B/C en premier suivi des A, ce qui nous permet d’apprécier le départ de la première catégorie. Le vent est maintenant bien établi au nord.
La bouée de dégagement puis le long bord vent arrière permettent d’étaler les voiliers sur le parcours. Crijosan prend assez rapidement le large en virant dans les premiers la bouée de dégagement et augmente son avance sous spi. Puis les autres Neptune suivent (Microbe, Mira, Graouilly, Zobi la mouche…). La remontée au près se passe sans encombre. Crijosan passe la bouée au vent et attaque la 2ème descente sous spi, suivi de Mira et Epsilon. Sur ces 2 Neptunes, nous voyons le comité avec un pavillon A, mais pas de S (réduction) ni de bleu (arrivée) et après un instant d'hésitation, nous envoyons le spi et partons à la poursuite de Crijosan. Finalement, au milieu du bord de vent arrière, le comité nous annonce que la course est fini; les pavillons S et bleu étaient hissés mais pas visibles... Le retour au près nous permet de voir les protos se bagarrer sur leur dernier bord de spi (j'ai fait une vidéo disponible sur le net). Les 4 protos Liberté, Briska III, Wild boat et Pangolin naviguent ensemble et Wild Boat réussi à gagner la manche en soufflant la victoire à Briska.

Dimanche 4 Mai :

Le départ est prévu à 9h30 et tous les bateaux sont prêts. Mais Eole n'est pas d'accord et à 12h30, le comité décide de ne plus lancer de départ. le signal de départ est alors donné pour la course au grutage !

La remise des prix est proclamée dans une très bonne ambiance, même si le vent n'a pas été forcément au rendez vous, l'accueil, l'organisation à terre et le comité de course ont été à la hauteur de l'évènement.
 
Pour cette manifestation, l'Association Go Neptune à édité 50 exemplaires collector de polos imprimés pour l'évènement. Les heureux propriétaires de ces polos peuvent ainsi les arborer fièrement !
Le Neptune 550 est un plan Jacques Fauroux sortit en 1979. Il a gagné la micro-cup à plusieurs reprises (voir ci-dessous) et reste toujours performant. Il marche particulièrement bien au près et dans le petit temps (force 1-3), mais devient plus sportif lorsque le vent monte en raison de ses formes rondes et de son manque de raideur à la toile. Environ 200 Neptunes ont été construits et la dernière production date de 1994. Nous avons pu recenser environ 40 Neptunes participant encore à des régates, dont une vingtaine sur le circuit micro. Le Go 5.50 est issu du Neptune 550. Il en conserve la carène, mais son plan de pont a été légèrement modifié.
Le but de l'association est de dynamiser la classe Go - Neptune 550 et d'organiser un National qui tente de rassembler le maximum de bateaux. Une dizaine de Neptunes a participé au Nationales 2002 et 2003, mais au vu des effectifs, on doit pouvoir faire mieux...
Vous trouverez sur ce site des informations sur le Neptune et le Go 550, et également sur d'autres bateaux de la classe micro.
Bonne navigation ...
Palmarès Micro-Cup :
2004 : Nieuwpoort (Belgique), premier série régate, "Grangibus", Jean Guerpin (France)
2002 : Achenkirch (Autriche), premier série régate, "BRA 41", Mario Buckup (Brésil)
2001 : Bordeaux (France), premier série régate, "Graouilly", Vincent Mann (France)
2000 : Warnemünde (Allemagne), premier série régate, "Adomph", Aimé Bucher (France)
1998 : La Londe les Maures (France), premier série régate, "Satibacha", Jean-Pierre Di Pede (France)
1997 : Traunkirchen (Autriche), premier série régate, "Satibacha", Jean-Pierre Di Pede (France)
1996 : Grau du Roi (France), premier bateau de série, "Satibacha", Jean-Pierre Di Pede (France)
1995 : Bienne (Suisse), premier bateau de série, "Satibacha", Jean-Pierre Di Pede (France)
1993 : Rust (Autriche), premier bateau de série, "Satibacha", Jean-Pierre Di Pede (France)
1991 : La Londe (France), premier bateau de série, "Graouilly", Vincent Mann (France)
1990 : Puck (Pologne), premier bateau de série, "Briska", Marcel Krauth (France)
1989 : La Baule (France), premier bateau de série, "Moutonne", Yves Grivel (France)
1988 : Hourtin (France), premier bateau de série, "Moutonne", Yves Grivel (France)
1987 : Ouistreham (France), premier bateau de série, "Moutonne", Yves Grivel (France)
1986 : Brest (France), premier bateau de série, "Micromegas", Giannetti (France)
1985 : Evian (France), premier bateau de série, "Epsilon", Naudin (France)
1985 : Evian (France), "Elvström Grom" (proto), Delage (France)
1981 : Saint-Malo (France), premier bateau de série, "Microbe", Laurenzatto
1980 : Brest (France), "Performance", Delage (France)
1979 : La Grande Motte (France), "Microtune (proto)", Jacques Fauroux (France)